Déclaration de Jim Watson sur le lancement de la campagne municipale de 2018

Il y a quatre ans, j’ai eu l’honneur d’être réélu maire de notre belle ville, avec un mandat fort des résidents d’Ottawa. Aujourd’hui, je me suis inscrit comme candidat à l’élection, et le 22 octobre, j’espère à nouveau avoir votre appui, afin que nous puissions travailler ensemble pour maintenir notre ville sur le chemin du progrès.

Durant les deux mandats où j’ai eu le privilège d’être au service des résidents d’Ottawa, nous avons pu observer notre ville se transformer et grandir sans arrêt.

Ma campagne de réélection portera sur ce que vous avons accompli ensemble jusqu’à présent, tout en soulignant le travail qu’il nous reste à faire ensemble.

Ottawa est devenue une toute autre ville

Le paysage urbain d’Ottawa est très différent de ce qu’il était en 2010. À titre de maire, j’ai travaillé d’arrache-pied pour réaliser ou démarrer de nombreux projets bâtisseurs dont on débattait depuis plusieurs années, ou encore plusieurs décennies.

Après 30 ans d’inaction, le parc Lansdowne a été revitalisé et est devenu une destination populaire auprès des résidents et visiteurs. C’est maintenant l’emplacement de choix des événements majeurs, et on y a vécu une coupe Grey de la LCF, une Classique hivernale de la LNH, un Brier, et des centaines de festivals et d’événements spéciaux.

Avec le succès retentissant de nos célébrations d’Ottawa 2017, notre ville est devenue audacieuse, en offrant aux résidents et visiteurs une année complète d’expériences et d’événements inoubliables. En plus d’avoir ajouté 225 millions de dollars à notre économie, Ottawa 2017 a rehaussé l’image de notre ville sur la scène internationale, tout comme la fierté de nos résidents. Nos célébrations de 2017 ont laissé un legs d’événements impressionnants qui nous aideront à faire croître notre industrie du tourisme. Pensons à La Machine, au Pique-nique sur le pont Alexandra, et à Ottawa accueille le monde – toutes des premières que nous tentons de répéter pour le plaisir de nos résidents et visiteurs.

En 2017, nous avons officiellement ouvert notre Centre d’innovation aux cours Bayview, un incubateur pour nos créateurs et entrepreneurs locaux. La semaine dernière, nous avons ouvert la nouvelle Galerie d’art d’Ottawa, un phare des arts et de la culture au cœur du district des Arts, de la mode et du théâtre. Celle-ci s’ajoute aux nouveaux centres culturels et récréatifs et aux patinoires que nous avons déjà ouverts à Kanata, Cumberland, Barrhaven et Gloucester.

Notre environnement est au cœur de notre plan, alors que nous continuons la mise en œuvre du Plan d’action de la rivière des Outaouais, de projets catalyseurs d’Évolution énergétique, de notre but de planter un million d’arbres à travers la ville, tout en avançant notre stratégie sur l’énergie renouvelable et la modernisation énergétique de nos lampadaires et édifices municipaux.

Nous avons aussi mis en place les mesures d’imputabilité les plus exhaustives parmi toutes les municipalités en Ontario. Avec nos rapports de dépenses affichés en ligne, nos registres des lobbyistes et des cadeaux et notre Commissaire à l’intégrité, l’Hôtel de Ville n’a jamais été plus ouvert et transparent.

Quand j’ai été réélu en 2014, j’ai reçu le mandat de continuer le progrès que nous avions fait de 2010 à 2014. En travaillant avec les résidents, les associations communautaires, les conseillers et le personnel, nous n’avons pas seulement maintenu notre momentum ; nous avons de loin surpassé ce que nous voulions accomplir.

Le transport en commun et le transport

Après des années de faux départs, de poursuites judiciaires et d’annulations, nous verrons l’ouverture de l’Étape 1 de notre nouveau réseau de train léger sur rail (TLR) en novembre. La Ligne de la Confédération se rend du pré Tunney jusqu’à Blair, et compte 13 stations sur le trajet de 12,5 km, dont quatre sont souterraines. Les embouteillages au centre-ville seront pratiquement chose du passé alors que les navetteurs utilisant le transport en commun emprunteront le tunnel sous-terrain de 2,5 km.

La construction de l’Étape 2 débutera tôt en 2019. L'Étape 2 prolongera le train léger vers l'ouest jusqu’au Collège Algonquin, le centre d’achat Bayshore et la promenade Moodie, vers l’est jusqu’à la Place d'Orléans et le chemin Trim, et au sud jusqu’à Bowesville, avec un lien vers l’Aéroport international d’Ottawa – tous livrés plus tôt qu’anticipé initialement.

Le train léger est le plus grand projet d’infrastructure à Ottawa depuis la construction du canal Rideau – un projet qui changera pendant des générations la façon dont les gens se déplacent.

Si je suis réélu, je continuerai à travailler pour prolonger le train léger vers l’ouest jusqu’à Kanata, pour ensuite lui faire traverser le pont Prince de Galles jusqu’à Gatineau, et ce tout en améliorant le service de transport en commun qui dessert Barrhaven.

Ma priorité sera toujours de créer des déplacements plus courts et plus sécuritaires, quel que soit le mode de transport. Par la fin de ce mandat, nous aurons investi un montant record de 80 millions de dollars dans l’infrastructure cycliste et piétonnière. Nous savons que ces investissements dans le transport actif en valent le coût – des millions de traversées de la passerelle Adàwe sur la rivière Rideau ont été enregistrées depuis son ouverture. Nous garderons cet engagement tout en anticipant l’ouverture, l’an prochain, de la passerelle du canal Rideau à la hauteur de la rue Clegg et de l’avenue Fifth.

Les routes

Dans le Budget 2018, nous avons augmenté nos investissements en infrastructures essentielles, comme les routes et les trottoirs, de 12 millions de dollars par année, ce qui nous permettra d’investir 100 millions de plus au cours des huit prochaines années. Nos investissements en asphaltage ont augmenté de plus de 5 millions à eux seuls, soit une augmentation de 17 pourcent.

Ces investissements sont essentiels pour maintenir l’état de nos routes, et particulièrement dans les quartiers ruraux. Cette année, la Ville procédera à la réparation ou à l’asphaltage de 70 kilomètres de routes dans les régions rurales.

Les taxes foncières

Lors des dernières élections, je me suis engagé à maintenir les hausses de taxes à un niveau abordable de 2 %. J’ai tenu ma promesse et je suis fier de dire que, grâce à notre travail acharné, nous avons respecté notre plafond d’imposition à chaque année de mon mandat comme maire, en plus de fournir plus de stabilité et de prévisibilité à nos résidents et commerçants.

Si je suis réélu, je continuerai à être guidé par cette responsabilité et discipline fiscale, tout en continuant à bâtir une ville plus prospère, sécuritaire, inclusive et durable.

Mais les taxes foncières ne sont qu’une partie du budget d’une famille. Nous avons aussi réussi à limiter les augmentations des tarifs de transport en commun, afin qu’ils demeurent une option abordable.

Notre bilan en matière de gestion fiscale est solide, avec un taux d’endettement par capita parmi les plus faibles des grandes villes canadiennes. Notre cote de crédit n’a pas changé depuis que je suis entré en fonction. Moody’s a reconduit notre cote Aaa, tout en indiquant que nous avons « généré une série de résultats fiscaux impressionnants au cours des dernières années, ce qui témoigne d’une discipline fiscale et d’un engagement à la planification fiscale à long terme ».

Investissements communautaires

Durant ma dernière campagne, je me suis engagé à aider nos résidents les plus vulnérables en augmentant le financement pour le logement abordable et pour aider les sans-abris. En travaillant avec nos partenaires communautaires et les deux autres niveaux de gouvernement, nous avons réussi à construire plus de 360 logements abordables, et nous sommes sur la bonne voie pour éliminer l’itinérance chronique avec la mise en œuvre de notre Plan sur le logement et de lutte contre l’itinérance.

Nous offrons à nos résidents à faible revenu plus d’options abordables pour le transport en commun, grâce à l’introduction de l’ÉquiPass, un laissez-passer mensuel, et de l’ÉquiTarif, pour le passage simple. Ces tarifs offrent un rabais de 50 % et représentent la plus grande augmentation ponctuelle d’aide financière aux utilisateurs du transport en commun dans l’histoire de la ville. En offrant ces tarifs aux résidents à faible revenu, la Ville aide ceux qui ne pourraient pas autrement se déplacer à travers la ville, soit pour garder ou trouver un emploi, ou encore accéder à des soins de santé.

Sécurité publique

Nos routes n’ont jamais été aussi sécuritaires pour les automobilistes, cyclistes et piétons. Nous avons créé en 2010 le Programme d’amélioration de la sécurité des routes à Ottawa, et avons augmenté de six fois son budget en 2014. Nous avons maintenu notre engagement d’installer 20 caméras aux feux rouges à des intersections à risque, avons réduit la limite de vitesse à 30 km/h dans les zones scolaires, et mis en œuvre des mesures efficaces d’apaisement de la circulation dans les quartiers urbains, les banlieues et les quartiers ruraux.

Nous demeurons l’une des villes les plus sécuritaires au Canada grâce à l’embauche de 75 policiers et 38 paramédics au cours de ce dernier mandat du Conseil.

Nous devons continuer le bon travail déjà entamé

Notre ville a connu une période de transformation sans pareil, avec des projets tels que le train léger, le Plan d'action de la rivière des Outaouais, et des projets de redéveloppement majeurs tel le parc Lansdowne, le redéveloppement de la nouvelle Galerie d’art d’Ottawa et de la Cour des arts, ainsi que le Centre d’innovation aux cours Bayview.

L’avenir nous réserve plusieurs projets transformateurs pour notre ville – des projets qui nécessitent un leader d’expérience reconnu pour ses succès dans la gestion de projets semblables. Des projets transformateurs comme Zibi, les plaines LeBreton et la nouvelle Bibliothèque centrale d’Ottawa. Au cours des prochaines années, nous témoignerons aussi du développement de l’ancienne base militaire Rockcliffe, qui constituera le développement le plus important au sein de la ceinture de verdure depuis la fusion municipale.

Ottawa a besoin d’un leadership fort et stable pour faire face aux défis qu’il reste à relever. 

J’aimerais continuer le travail que nous avons commencé ensemble, et c’est pour cela que je demande l’appui des résidents le 22 octobre. Nous devons être ambitieux, tout en demeurant sur ce parcours de stabilité et de certitude pour les quatre prochaines années.

Dans les mois à venir, j’ai hâte d’échanger avec des résidents des quatre coins de la ville pour entendre leurs priorités pour les quatre prochaines années et pour l’avenir. Je vais travailler fort pour mériter le vote des résidents et pour partager avec eux une vision digne de leur confiance. Je présenterai une plateforme électorale complète, qui sera publiée au cours de la campagne, et j’attendrai avec anticipation vos commentaires.

Jim