Communiqué : Jim Watson investira 8 millions de dollars de plus dans le logement abordable et l’itinérance

Jim Watson a annoncé aujourd’hui qu’il augmenterait de 2 M$ par année les investissements dans le logement abordable et l’itinérance s’il était réélu maire le 27 octobre.

Logement_2.pngCe financement additionnel s’ajouterait au progrès fait durant le premier mandat de M. Watson, au cours duquel il a mis l’accent sur l’élimination de l’itinérance chronique en construisant une ville où tous ont un endroit sûr et abordable où vivre.

« Les communautés compatissantes et durables doivent offrir du logement abordable à leurs membres les plus vulnérables, a déclaré M. Watson. Nous avons fait du progrès, mais nous devons continuer à travailler ensemble à améliorer l’accès au logement supervisé dans notre ville. »

En 2010, le maire Watson fut élu sur un programme visant à augmenter l’investissement annuel dans le logement et l’itinérance d’un montant sans précédent de 14 millions de dollars. Depuis lors, la Ville d’Ottawa a faits des progrès significatifs :

  • 50 % moins de familles vivent dans un motel en cas de débordement des refuges
  • Il y a eu une diminution de plus de 80 % des personnes vivant dans la rue
  • Nous avons connu une baisse de 18 % du nombre de familles ayant recours à un refuge
  • 575 unités de logement abordable ont été approuvées, établies ou sont en construction
  • La liste d’attente pour un logement abordable s’est stabilisée au cours des quatre dernières années
  • Sous le leadership du maire Watson, la Ville d’Ottawa s’est maintenant dotée d’un plan décennal pour le logement abordable intitulé « Un foyer pour tous ».

S’il est réélu le 27 octobre, M. Watson renouvellera cet engagement de financement annuel et augmentera l’investissement de 2 millions de dollars par année, ou un montant de 16 millions de dollars par année. Ce serait là un investissement total de 64 millions pendant quatre ans, soit la somme la plus importante investie dans le logement abordable dans l’histoire de la Ville d’Ottawa.

M. Watson souhaite réduire de 15 % le nombre de résidents ayant recours à un refuge au cours des cinq prochaines années. On parle ici d’offrir à 1000 individus l’aide nécessaire pour éviter qu’ils aient à se diriger vers l’un ou l’autre des refuges.

Bien que la Ville d’Ottawa fasse du progrès dans ce domaine, M. Watson s’inquiète quant aux données indiquant que les familles ayant recours à un refuge y ait passé 98 nuitées en 2013, comparativement à 88 en 2012. Ces refuges sont censés dépanner en cas d’urgence ou a court terme, mais le maire Watson explique qu’ils sont devenus des refuges à long terme qui offrent très peu de stabilité. Si nous souhaitons renverser la tendance, nous devrons travailler de près avec nos partenaires en logement communautaire.

« Notre objectif à long terme devrait être de réduire dramatiquement notre dépendance vis-à-vis ces refuges. Nous devons continuer à passer des pansements à court terme vers des solutions à long terme, a précisé M. Watson. Personne ne veut voir une famille passer bien du temps dans un refuge. »

M. Watson dirigera le nouveau financement de façon à améliorer la situation du plus grand nombre de résidents possible en peu de temps :

  • 50 % des nouveaux fonds dirigés vers les suppléments de loyer et les allocations de logement;
  • 25 % vers les services de soutien à la communauté, afin d’éviter l’itinérance; et
  • 25 % vers l’entretien des unités actuelles.

Les investissements en capital en matière de logement abordable et d’itinérance appuient les priorités à long terme de la Ville établies dans le plan décennal, et continueront d’être choisies en fonction d’un processus d’appel d’offres concurrentiel qui assure le meilleur usage des fonds des contribuables.

Au cours de son second mandat, M. Watson continuera à travailler en étroite collaboration avec la province de l’Ontario, le gouvernement du Canada et des organismes comme la Fédération canadienne des municipalités et l’Association des municipalités de l’Ontario afin d’aller chercher les fonds nécessaires pour maintenir les unités de logement abordable que nous avons à Ottawa en ce moment. 

Réduire la pauvreté et l’itinérance sont des sujets sur lesquels le maire Watson a travaillé de près au cours de sa carrière. À titre de ministre des Affaires municipales et du logement de l’Ontario, le maire Watson à collaboré avec l’AMO pour finalement signer le partenariat provincial-municipal sur le financement et le mode de prestation des services. Cette entente permettra aux municipalités ontariennes de réaliser un avantage net de 1,5 milliard de dollars par année d’ici 2018. Les économies générées par cette entente ont permis à la Ville d’Ottawa de financer le progrès réalisé depuis 2010 en matière de logement abordable et d’itinérance.

Comme ministre provincial, M. Watson a veillé à la distribution de 100 millions de dollars de nouveaux fonds pour le logement et l’itinérance, l’entente en la matière la plus importante de l’histoire de l’Ontario. En 2013, il a été reconnu par l’Association canadienne d’habitation et de rénovation urbaine pour ses efforts consacrés à briser le cycle de la pauvreté.

Les élections municipales auront lieu le lundi 27 octobre.